Quel est le coût annuel moyen d’entretien d’une piscine semi-enterrée ?

Introduction

Avoir une piscine semi-enterrée à la maison est un véritable plaisir, surtout pendant les chaudes journées d’été. Cependant, cet agrément nécessite un entretien régulier pour conserver une eau limpide et propre. L’entretien d’une piscine n’est pas seulement une question d’hygiène, mais aussi une obligation pour assurer sa durabilité. Le coût de cet entretien peut varier en fonction de différents facteurs, comme le type de piscine, le système de filtration, le traitement de l’eau ou encore la taille du bassin. Dans cet article, vous allez découvrir combien peut coûter l’entretien annuel d’une piscine semi-enterrée.

Les facteurs influençant le coût de l’entretien

Chaque piscine est unique et son entretien peut varier en fonction de plusieurs critères. En effet, le prix de l’entretien dépend de la taille de la piscine, du type de filtration, du mode de traitement de l’eau, de la fréquence d’utilisation du bassin, de la qualité de l’eau et de l’environnement de la piscine (proximité d’arbres, température, etc.). Il faut aussi prendre en compte le coût des produits d’entretien et des équipements nécessaires pour garder votre piscine en bon état.

Le coût des produits d’entretien

L’entretien d’une piscine nécessite l’utilisation de produits spécifiques. Ces produits, qui servent à maintenir l’équilibre de l’eau, à la désinfecter et à la clarifier, représentent un poste de dépense important. Selon le traitement choisi (chlore, brome, sel, etc.), ces produits peuvent représenter un coût annuel compris entre 75 et 500 euros. Les piscines au sel, par exemple, nécessitent l’achat de sel, mais aussi de produits pour réguler le pH de l’eau. Les piscines au chlore, quant à elles, nécessitent l’achat de chlore, mais aussi de produits anti-algues et de floculants.

Le coût du système de filtration

Le système de filtration est essentiel pour maintenir une eau propre et claire. Il doit fonctionner plusieurs heures par jour, ce qui a un impact sur votre facture d’électricité. La pompe de filtration, par exemple, consomme en moyenne entre 1 et 2 kWh par jour. Si on estime le prix du kWh à 0,15 euros, cela représente un coût annuel compris entre 55 et 110 euros. De plus, les cartouches de filtration doivent être remplacées régulièrement, ce qui peut représenter un coût supplémentaire de 50 à 100 euros par an.

Le coût de l’entretien du bassin

L’entretien du bassin lui-même a aussi un coût. Cela inclut le nettoyage des parois et du fond de la piscine, qui peut être effectué manuellement ou à l’aide d’un robot nettoyeur. Le prix de ces robots varie en fonction du modèle et des fonctionnalités, mais il faut compter en moyenne entre 500 et 1 000 euros pour un robot performant. Si vous optez pour un nettoyage manuel, il faudra investir dans une brosse de piscine, un aspirateur de piscine et un épuisette, ce qui représente un coût d’environ 100 euros.

Le coût des interventions d’un professionnel

Si vous ne souhaitez pas vous occuper vous-même de l’entretien de votre piscine, vous pouvez faire appel à un professionnel. Le coût de ces services peut varier en fonction de la fréquence des interventions, de la taille de votre piscine et du type d’entretien nécessaire. En moyenne, il faut compter entre 50 et 150 euros par intervention.

En résumé, l’entretien annuel d’une piscine semi-enterrée peut varier en fonction de nombreux critères. En prenant en compte tous ces éléments, le coût moyen de l’entretien d’une piscine semi-enterrée est estimé entre 600 et 1 500 euros par an. Ce montant varie en fonction des spécificités de chaque bassin, de son utilisation, de son environnement et du type de produits et d’équipements utilisés pour son entretien.

Le coût de l’hivernage de la piscine

L’entretien d’une piscine ne s’arrête pas aux beaux jours, il se poursuit tout au long de l’année. En effet, pour préserver la durabilité de votre bassin, il est indispensable de procéder à l’hivernage de votre piscine semi-enterrée. Cette opération, réalisée à l’approche de l’hiver, permet de mettre votre piscine en sommeil durant la saison froide, de protéger ses équipements des intempéries et d’assurer une remise en route plus facile à l’arrivée des beaux jours.

L’hivernage de la piscine peut être passif ou actif. L’hivernage passif, aussi appelé hivernage total, consiste à arrêter complètement le système de filtration et à protéger la piscine avec une bâche. C’est une solution économique mais qui nécessite une remise en route plus laborieuse au printemps. Pour un hivernage passif, le coût annuel est de l’ordre de 150 à 200 euros, incluant les produits d’hivernage et la bâche.

L’hivernage actif, quant à lui, consiste à faire fonctionner le système de filtration quelques heures par jour. Cette solution est plus onéreuse puisqu’elle engendre une consommation d’électricité supplémentaire mais elle limite les risques de dégradation de la piscine et facilite grandement la remise en route. Pour un hivernage actif, le coût est généralement de l’ordre de 200 à 300 euros par an.

L’impact de la réglementation locale

La réglementation locale peut également influencer le coût de l’entretien de votre piscine semi-enterrée. En effet, selon les régions, des normes spécifiques peuvent s’appliquer en matière de sécurité, d’hygiène ou d’environnement. Par exemple, l’installation d’un dispositif de sécurité (alarme, barrière, abri, ou couverture de sécurité) est obligatoire pour les piscines enterrées et semi-enterrées privatives à usage individuel ou collectif. Le prix de ces dispositifs de sécurité varie grandement, de 200 euros pour une alarme simple à plus de 4 000 euros pour un abri.

Par ailleurs, certaines municipalités peuvent imposer l’utilisation de produits de traitement spécifiques, plus respectueux de l’environnement mais souvent plus coûteux. Il convient donc de bien vous renseigner sur les obligations légales en vigueur dans votre région avant de calculer le coût annuel de l’entretien de votre piscine.

Conclusion

Avoir une piscine semi-enterrée est un véritable plaisir mais cela implique également des charges d’entretien à ne pas négliger. Entre le coût des produits d’entretien, du système de filtration, de l’entretien du bassin, des interventions d’un professionnel, de l’hivernage et de la réglementation locale, le coût annuel peut rapidement grimper.

Cependant, ces coûts peuvent être maîtrisés en faisant les bons choix en termes de type de piscine, de système de filtration et de traitement de l’eau. Il est également possible de réduire le coût de l’entretien en effectuant certaines tâches soi-même, comme le nettoyage du bassin ou l’hivernage.

En moyenne, le coût annuel de l’entretien d’une piscine semi-enterrée est estimé entre 600 et 1 500 euros. Avec un entretien régulier et adapté, votre piscine vous offrira de nombreuses années de détente et de plaisir aquatique.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés