L’intérêt de réaliser un diagnostic immobilier

Envisagez-vous d’investir dans l’immobilier locatif ou de mettre en vente ou en location votre propriété ? La réalisation d’un diagnostic technique immobilier s’avère incontournable pour garantir la conformité légale. En effet, ce diagnostic est une exigence lors de la mise en location ou en vente d’un logement. Explorez de plus amples détails sur ce sujet dans cet article.

Le concept du diagnostic immobilier 

L’évaluation technique d’un bien immobilier, également connue sous le nom de diagnostic technique immobilier, englobe la vérification de divers critères. Il s’agit d’une étape obligatoire visant à attester que la propriété mise en vente ou à louer est conforme à des normes préétablies. Le diagnostic immobilier est une composante essentielle du DDT (dossier de diagnostic technique) et offre une vision détaillée de :

Sujet a lire : Guide d’achat des couteaux de poche

  • L’état du bien
  • Son emplacement
  • Son historique (année de construction, diagnostics amiante et plomb, travaux de raccordement au gaz, à l’électricité, etc.)

La réalisation de ce diagnostic requiert l’intervention d’un expert immobilier, également appelé diagnostiqueur immobilier ou technicien en diagnostic immobilier, certifié, formé et indépendant. Vous aurez un aperçu du professionnel concerné en cliquant ici.

L’utilité du diagnostic technique immobilier : ses nombreux avantages et intérêts

L’obligation du diagnostic immobilier s’étend à la vente et à la location, assurant une protection tant pour le propriétaire que pour l’acheteur/locataire. En tant que contrôle technique, ce diagnostic vise à révéler d’éventuels vices cachés. Il demeure obligatoire à chaque étape de la vente, depuis la publicité jusqu’à la finalisation de l’acte chez le notaire. Cela offre une compréhension précise des caractéristiques spécifiques du bien immobilier.

A lire en complément : Quels sont les différents types de serrures intelligentes ?

Les étapes essentielles à suivre pour un diagnostic immobilier

En tant que propriétaire, vous engagez un diagnostiqueur immobilier pour une expertise complète synthétisée dans un DDT (Dossier de Diagnostic Technique). Parmi les points vérifiés, les diagnostics plomb et amiante pour les biens construits avant 1949 et 1997 respectivement sont inclus. 

En outre,  il faut réaliser le diagnostic état parasitaire pour détecter la présence d’insectes xylophages/champignons lignivores. Le diagnostic état des nuisances sonores aériennes concerne les biens exposés aux bruits d’aéroport.

Par ailleurs, le diagnostic gaz évalue l’installation de gaz des bâtiments de plus de 15 ans, impactant potentiellement le prix immobilier. 

D’autres diagnostics obligatoires couvrent les risques et pollutions, l’électricité, l’assainissement non collectif, la mérule, les termites, la performance énergétique (DPE), et le métrage Loi Carrez. Chaque diagnostic effectué apporte des informations importantes pour la sécurité et la vente immobilière.

Le coût et la prise en charge du diagnostic immobilier

Le coût des diagnostics immobiliers peut varier d’un professionnel à l’autre, chaque diagnostiqueur fixe librement ses tarifs. Cependant, il faut rester vigilant si un diagnostiqueur propose un prix nettement inférieur à ses concurrents. Cela peut indiquer des lacunes au niveau de la qualité et de la fiabilité de la prestation offerte. 

Dans le cadre d’une location, les frais du diagnostic incombent généralement au bailleur. En revanche, lorsqu’il s’agit de la vente d’un bien, le vendeur est normalement responsable des coûts du diagnostic. Cependant, il est possible d’opter pour une répartition partagée des frais entre l’acheteur et le vendeur. Il est même possible de les faire supporter entièrement par l’acheteur, selon les accords convenus entre les parties.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés