les actualités sur les nouvelles normes de construction écologiques

Chers amis, permis de construire en poche, vous vous apprêtez à ériger votre demeure. Cependant, votre projet n’aurait certainement pas vu le jour si vous n’aviez pas pris en compte les nouvelles normes de construction écologiques. Ces règles, devenues la norme, sont désormais un élément clé du cadre réglementaire dans le secteur du bâtiment en France. Quelles sont donc ces nouvelles normes? Comment ont-elles évolué ces derniers temps? Tels sont les points que nous allons aborder dans cet article.

La RE2020, une révolution dans le secteur de la construction

La Réglementation Environnementale 2020, connue sous l’acronyme RE2020, est l’une des avancées les plus marquantes. Cette nouvelle réglementation, qui succède à la RT2012, est entrée en vigueur le 1er janvier 2023. Elle met en avant une approche plus globale de la performance énergétique et environnementale des bâtiments.

La RE2020 marque une transformation majeure dans le secteur de la construction. Elle impose de nouvelles exigences en matière de performance énergétique et s’attaque au problème des émissions de gaz à effet de serre. Cette réglementation intègre également la notion de confort d’été, afin de prévenir les surchauffes estivales dans les logements. C’est une avancée de taille dans la lutte contre le changement climatique.

Le Biosourcé dans la construction, un choix privilégié

Le biosourcé, ou l’utilisation de matériaux issus de la biomasse végétale ou animale dans la construction, est de plus en plus encadré. La nouvelle réglementation environnementale encourage très fortement l’usage de ces matériaux.

Cette tendance s’inscrit dans la volonté de réduire l’impact carbone des constructions. Les matériaux biosourcés comme le bois, le liège, la paille ou encore la laine de mouton présentent une alternative écologique aux matériaux traditionnels. Ils sont renouvelables, biodégradables et permettent de faire des économies d’énergie. Ils ont donc tout pour plaire.

Le BIM, un outil indispensable pour une construction écologique

Le Building Information Modeling, ou BIM, est un processus basé sur la modélisation numérique. Il permet de concevoir, construire, exploiter et déconstruire un bâtiment de manière plus durable.

Le BIM offre une vision globale du cycle de vie d’un bâtiment. Il aide les professionnels à prendre des décisions plus éclairées en matière de performances énergétiques et environnementales. C’est un outil de choix pour respecter les nouvelles normes de construction écologiques.

L’écoconception, une nouvelle manière de penser la construction

L’écoconception est une démarche qui vise à minimiser l’impact environnemental d’un produit ou d’un service tout au long de son cycle de vie. Dans le secteur de la construction, cette approche se traduit par la conception de bâtiments plus respectueux de l’environnement.

L’écoconception intègre la performance énergétique, le choix de matériaux plus écologiques ou encore la réduction des déchets. Elle est maintenant un incontournable dans le monde de la construction.

La fin des passoires thermiques : une priorité

La lutte contre les passoires thermiques, ces logements très énergivores, est une priorité. De nouvelles mesures ont été prises pour réduire leur nombre.

Par exemple, à partir de 2023, il ne sera plus possible de louer un logement classé F ou G sur le diagnostic de performance énergétique (DPE). De plus, des aides financières sont mises en place pour inciter les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique. C’est un bon signe pour la transition énergétique.

En somme, le paysage de la construction est en plein changement. Les nouvelles normes de construction écologiques sont désormais une réalité avec laquelle tous les acteurs du secteur doivent compter. L’avenir de la construction est résolument tourné vers l’écologie et la durabilité.

Les labels environnementaux dans la construction

Les labels environnementaux sont une autre dimension de la réglementation de la construction écologique. Ces labels sont des certifications qui garantissent la qualité environnementale d’un bâtiment. Ils sont délivrés par des organismes indépendants et permettent de valoriser les démarches écologiques dans la construction.

Parmi les labels les plus connus, on retrouve le label HQE (Haute Qualité Environnementale) qui se base sur plusieurs critères tels que la gestion de l’énergie, la qualité de l’air, la gestion de l’eau, l’impact sur l’environnement extérieur, etc. Il existe également le label BBC Effinergie (Bâtiment Basse Consommation) qui assure une consommation énergétique réduite du bâtiment. Le label PassivHaus, d’origine allemande, certifie quant à lui des bâtiments si performants qu’ils n’ont quasiment pas besoin de système de chauffage.

Ces labels sont donc un outil puissant pour encourager les constructeurs et les propriétaires à opter pour des bâtiments plus respectueux de l’environnement. Ils ont l’avantage de rendre visible l’engagement environnemental et de constituer un véritable critère de choix pour les acquéreurs ou locataires.

L’importance de l’économie circulaire dans la construction

L’économie circulaire est un modèle économique qui vise à produire des biens et des services de manière durable en limitant la consommation et le gaspillage de ressources. Appliquée à la construction, elle consiste à réutiliser au maximum les matériaux et à minimiser les déchets.

Dans cette optique, de nombreuses initiatives voient le jour. On peut citer par exemple l’éco-organisme Valdelia qui collecte et recycle le mobilier professionnel en fin de vie. Ou encore le projet Backacia, une plateforme qui permet d’acheter et de vendre des matériaux de construction d’occasion.

Intégrer l’économie circulaire dans la construction c’est donc penser à la durabilité des matériaux, à leur capacité à être réutilisés ou recyclés et à la gestion des déchets. C’est une approche qui s’inscrit pleinement dans les nouvelles normes de construction écologiques et qui est appelée à se développer davantage dans les années à venir.

Conclusion

Ainsi, le secteur de la construction est en pleine mutation. Les nouvelles normes de construction écologiques, que ce soit la RE2020, l’utilisation de matériaux biosourcés, le recours à des outils numériques comme le BIM, l’intégration de l’écoconception, l’obtention de labels environnementaux et l’adoption de l’économie circulaire sont autant de transformations qui modifient en profondeur les pratiques.

Ces changements sont des signes positifs qui démontrent l’engagement du secteur de la construction dans la transition écologique. Ils sont le reflet d’une prise de conscience collective de l’urgence à agir pour limiter notre impact environnemental.

Et même si de nombreux défis restent à relever, ces nouvelles normes sont une étape importante dans la construction d’un avenir plus durable. Il est donc essentiel que tous les acteurs du secteur, des architectes aux entrepreneurs, en passant par les maîtres d’ouvrage et les fournisseurs de matériaux, s’impliquent dans cette démarche. Car c’est ensemble que nous construirons le monde de demain.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés